Deux policiers licenciés après la diffusion de messages racistes contre Meghan Markle

Temps de lecture éstimé: < 1 minute
2 policiers licenciés après la diffusion de messages racistes contre Meghan Markle
Image: telegraph.co.uk

Deux policiers de Londres se retrouvent au chômage cette semaine après que des remarques racistes ont fait surface entre eux contre la duchesse de Sussex, Meghan Markle. Dans la discussion de groupe, le comportement affiché par les flics a été jugé « odieux et discriminatoire », selon les médias britanniques. En effet, il serait question d’insultes racistes.

Selon la décision du tribunal de vendredi, les actions des agents de police Sukhdev Jeer et Paul Hefford, qui travaillaient dans l’est de Londres, constituent une faute grave. Pour cette raison, les policiers ont ainsi été immédiatement renvoyés.

Par ailleurs, il ne s’agirait pas que d’une seule conversation. Selon le Huffington Post, les messages Whatsapp ont été échangés « pendant une longue période » en 2018. Ceux-ci ont également été décrits comme « de nature discriminatoire et grave », par le tribunal.

Un commentaire est même allé jusqu’à comparer la duchesse à une poupée caricaturale raciste que les Britanniques appelaient le “Golliwog”. Une silhouette à la peau foncée, aux yeux écarquillés et aux lèvres rouges de clown, semblable aux poupées Mammy qui sont devenues populaires à l’époque de Jim Crow aux Etats-Unis.

Maurice Cohen, président du tribunal, a qualifié les messages d’ “ouvertement sexistes”.

Lors d’une audience antérieure, il a déclaré:

Ces révélations … ont causé de graves dommages à la réputation de la police londonienne dans son ensemble … Ils se moquaient et étaient discriminatoires envers de nombreuses minorités, que la police est censée protéger

Puis de conclure ce vendredi:

Le licenciement est la seule action appropriée

Selon BBC News, les messages ont été échangés peu de temps avant le mariage de Meghan Markle avec le prince Harry.

Partagez cet article!

WhatsApp
Facebook
Twitter
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Belle femme noire

Pour recevoir la newsletter avec les derniers articles, conseils et sujets populaires,

ABONNE-TOI

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur ce lien.

On aimerait savoir...

Parmi les rubriques ci-dessous, laquelle t’intéresse le plus?